Charlotte Aftassi

DOSSIER. La notion de temps chez les Flammes Jumelles




L’élément fondamental d’une relation de FJ est le temps. Comprenez le temps et vous comprendrez toute la dimension flamme jumelle. Le temps est à la fois un indicateur, une aide, un pilier, c’est la clef du parcours. Tout réside dans cette notion de temps. Et chez les FJ, le temps est complètement modifié. Nous allons comprendre pourquoi tout est modifié.


Pour bien comprendre cette notion de temps chez les flammes jumelles, il faut inévitablement rappeler que nous sommes dans une relation sacré. Autrement dit, dans une relation d’âme à âme.

Et qui dit relation sacré, dit connexion au divin et connexion à la 5D et dans la 5D le temps n’existe pas. Les FJ sont des relations extra-ordinaires qui se situent au-delà du temps. Les âmes descendent des dimensions supérieurs ou le temps n’est pas.


Les Flammes Jumelles vivent une relation intemporelle dans une dimension terrestre temporelle.

Elles sont régi par leurs âme qui ne connait pas le temps. D’où cette difficulté à comprendre et à gérer tout le mécanisme. Elles sont à la fois dans la 5D et dans la 3D.



L'élément majeur qui prouve la véracité d'une relation de FJ : c'est l'idée que le temps est suspendu. Pourquoi ?


Au moment où les Fj reconnectent, toutes les données de la 5D se réactivent. Donc le temps va se suspendre chaque fois qu'elles seront en présence de l'autre.

trois heures passées avec sa FJ est un ressenti de 30min environ car l’âme reconnecte à la dimension divine de l’intemporalité. Sauf qu’à ce moment là elles sont toujours des êtres vivants incarnés dans la matière donc dans la 3D et... le temps passe. Elles vont être dans les sensations de l’âme qui active les données de la 5D, soit principalement : l’intemporalité.


Qui plus est, le mental est à l’arrêt. Le mental est également un repère temporel. Donc il y a cette sensation de temps suspendu.

Tout ça, crée inévitablement une perte de repères et une désorientation des deux FJ.

Il arrive d'ailleurs très fréquemment, qu’elles puissent reprendre là ou elles en étaient rester. Qu’il se soit écoulé 1 mois ou 3 ans, c’est comme si, cet écoulement n’avait pas eu lieu.


Être avec sa flamme jumelle annule l’ego la plupart du temps et nous replonge dans le sacré dans la dimension divine intemporelle.



Pour les relations classiques, les rencontres sont des rencontres d’ego à ego dans la plupart des cas. Par conséquent, ce sont des relations 3D, de la matière où il y la : temporalité.

Un indice  incontournable pour repérer la différence entre relations classiques et  relations FJ  c'est lorsque qu'au tout début de la relation, l'un des deux  a tendance à se projeter dans le futur avec son autre. Cela prouve qu'elles ne sont pas dans le présent. L'ego s'exprime et donc en ce sens elles ne sont pas dans une relation FJ.


La FJ sont dans le présent, à aucun moment la notion de futur et de passé intervient puisqu'elles sont à ce moment là reconnecter à la dimension divine intemporelle.

(Il s'agit là de faire des projections dans l’avenir avec l’autre, “Quand il aura change, quand ça ira mieux, quand on aura déménagé etc. “Il ne s'agit pas de s'imaginer avec l'autre mais bien de cette tendance insatisfaisante à modifier les éléments du présent et à les transposer vers un futur qui nous conviendra mieux.) Ceci est un mécanisme purement égotique qui intervient dans la majorité des relations classiques. C’est un élément infailliable. Le fait d’être avec son jumeau ou sa jumelle vous comble d’un bonheur incommensurable, dans un présent idyllique qui annule toute formes de projections vers l’avenir.



D’ailleurs d’autres détails peuvent vous renseigner quant à la validation de la relation FJ c’est encore une fois tout ce qui tourne autour du temps.


Par exemple :

L'un des deux jumeaux se met à dormir auprès de son autre presque plus de 10 heures. Il y a une perte de repère temporel puisque dans le sommeil c’est l’âme qui dirige et fusionne avec l'énergie de l’autre. Le jumeau est suspendu à la temporalité terrestre. Le mental s’est complètement désactivé.

Au réveil, le jumeau peut être complètement désorienté et ne pas comprendre pourquoi il a dormit autant. Il y a ce laisser aller.

L’âme replonge dans son cocon originel en présence de l'autre.


Les FJ ont à la fois un ego relié à une dimension temporelle à gérer, ainsi qu’une âme liée à la dimension divine intemporelle à gérer également. C'est ce qui justifie le yoyo émotionnel tout au long du parcours. Parsemé d’attente et de patience, l'âme va vouloir prendre la parole au détriment de l’ego. L’âme n’a pas de notion de temps. Donc elles  sillonnent en permanence entre attente et patience jusqu’à ce que l’âme ait gagné son combat contre l’ego.




Pourquoi le runner se met-il à fuir ?


Le mental a mis en place un système de temporalité par la pensée. Moyen de défense de l’ego pour ne pas plonger dans le présent qui est synonyme d’intemporalité et donc une source d’inconnu. Ce qui fait très peur notamment pour le runner. C’est une sorte de guerre entre l'ego et l’âme.


En présence de sa FJ, il est plongé dans les abysses de l’instant présent. Dans une perte totale de repères temporels. Le runner a besoin d’être dans la terre. Il ne veut pas aller dans le présent. Le présent est son pire ennemi. Cela le met face à ses peurs les plus terribles. Il chute délibérément dans le vide. Et le vide se situe dans le présent. Pas dans le futur et pas dans le passé.

Il ne cessera de se raccrocher aux unités temporelles de la pensée.

Soit par des occupations futiles et combler ainsi ce présent effrayant, soit avec une énergie tierce entre autre.



Voici une autre situation typique de désorientation temporelle :


Lorsqu'une FJ est en présence de son autre, le temps est suspendu, tout va bien et l'un de deux file aux toilettes abandonnant ainsi le jumeau quelques minutes. Le jumeau est seul mais avec les énergies du présent sauf que le mental se réveille. Il est ramené à la réalité terrestre et temporelle. Il y a donc un conflit entre l’âme et le mental. En l’espace de 2 minutes il est plongé dans une peur qu’il ne maitrise pas, celui du présent qui va le faire tomber dans les méandres de cet amour inconditionnel, qu’il ne connait pas, il ressent la douleur de votre perte qui est colossal.


Le jumeau devient désorienté, par instinct, il va avoir une réaction impulsive totalement incompréhensible. L'autre revient des toilettes, et découvre que l'humeur de son jumeau a complètement changé. Il est dans la défiance, il se braque, il se met dans la fuite.

On est vraiment dans "Fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve."

Le présent lui ravive sa peur archaïque du rejet. Il ne veut pas souffrir, il se ferme au présent. Donc le jour où le runner affronte le présent, c’est là que le travail passe sur lui.

Et techniquement c’est à ce moment là que l'autre FJ a de moins en moins d’humeurs basses telles que des larmes purificatrices, les coups de blues, les émotions à fleur de peau. Elles le sentiront dans l'atmosphère qui sera plus légère et moins dans la lourdeur. C’est véritablement là qu'elles basculent dans la patience et l’espoir car elles ne sont plus ramenées à ces sentiments négatifs de tristesse, de manque etc..





Les peurs sont également un repère temporels au fil du parcours :


la peur de perdre son jumeau (au tout début)

la peur de ne pas le revoir après la séparation

une fois le concept FJ identifié, la peur que l'autre ne soit pas sa FJ

la peur qu’il ne se réveille pas

une fois qu'elles savent qu’il va se réveiller c’est la peur de retomber à la case départ.



Jusqu'à ce qu'il ne reste plus que foi et espoir. Il est possible de se situer en observant les peurs. Cela renseigne quant à l’étape du parcours.







2012 et les flammes jumelles


Par ailleurs, je tiens à rappeler que depuis 2012, nous avons augmenté le taux vibratoire.


Qu’est-ce que cela signifie ?

Cela signifie que l’énergie tellurique augmente vers l’énergie céleste donc vers l’énergie de la lumière. Et la lumière étant un élément proche de l’intemporalité donc inévitablement le temps accélère pour l’ensemble des êtres humains, mais surtout pour toutes les FJ.

Le temps de séparation est généralement un temps suspendu donc avec une temporalité "nécessaire" à la maturation du parcours, pour ainsi reprendre là où elles en étaient restés en quelque sorte.

Avec ce pic de 2012, on a donc des temps de parcours plus court.


Le temps s’accélère car le taux vibratoire de la terre augmente.

Il augmente vers la lumière qui est à une vitesse maximale.

Plus la vitesse augmente, plus ça réduit les temps de parcours. En effet “ on gagne du temps “. On va plus vite pour gagner du temps. Il y a donc plus de chances de se réunir avec son jumeau et donc d’assumer la mission de vie commune.



Temps de parcours :Après 2012, par ailleurs, il est à noté, en prenant compte des dates, que plus le parcours est long, plus il y a de choses à épurer, plus la mission commune est grande. Puisque si on reprend la théorie de la relativité d’Einstein, on est d’accord sur le fait que le temps est relatif à la vitesse et à la distance; Plus la distance est grande plus c’est long donc plus le parcours est long plus la mission est grande. Donc si votre jumeau dort vraiment longtemps c’est qu’il y a une grande mission commune.


Il ne faut pas oublier que :

le temps est le pont qui nous relie de l’énergie à la matière. Il est capital de faire descendre tout ce qui est déjà conçu dans la 5D vers la 3D. Et donc tout le processus de cristallisation va prendre un certain temps. Si vous êtes déjà réuni dans la 5d, il faut que tout ça descende.

Ou encore, attendre de son autre qu’il se réveille c’est pareil. Pour l’un des deux, (souvent le runner,) le temps est élément qu’il ne maitrise absolument pas. Donc le chaser qui lui souvent patiente a une notion de temps plus terrestre que le runner qui lui a une notion du temps qui est paradoxalement complètement divine et intemporelle !

Le runner complètement endormi au lien en réalité c’est celui qui est axé dans la dimension divine intemporelle. Il est beaucoup plus avancé en terme de temps que le chaser qui est encore accroché au temps terrestre.


Je le rappelle, la notion de temps est intimement lié à la matière. Chez les FJ, le temps est à la fois le pire ennemi et le meilleur ami. Le parcours est long, lent et fatiguant. Ce qui va à l’inverse de la dimension divine qui est intemporel.


La patience est donc la clef de ce parcours puisque c’est ce qui va cristalliser et faire descendre dans la 3D tout ce qui a été mis en place dans la 5D. Donc inéluctablement, plus la séparation est longue, plus la mission est longue car toute la cristallisation se met en place.


A vous de gérer cette patience en étant dans l’espoir et la foi, et de sortir de l’attente.

L’attente souligne la temporalité, alors que les FJ sont dans une relation d’intemporalité.

Être dans l’attente c’est donner l’indication à votre âme que vous êtes dans la temporalité et elle ne comprend pas ! Car elle est dans ce que j’appelle ce présent constant.


L’âme est la référence, l’indicateur de la 5D. C’est votre connecteur divin à intemporalité.

Pourquoi ce parcours est donc si difficile ? Parce qu’il mêle à la fois :


l’ego et l’âme

la matière et l’énergie, le sacré

et donc le temps et l’intemporalité.


Nous sommes encore des être humains certes spirituels à la base, das des corps terrestres avec des indicateurs temporels. C’est un ascenseur émotionnel très lourd à gérer au quotidien car vous sillonnez entre deux états perpétuellement.

D’où l’importance de lâcher.

Le mieux est l’ennemi du bien, plus vous essaierez de faire les choses bien, plus vous vous infligez des attentes et du mal. Une fois que tout est mis en place, laisser aller.


Le timing divine ici prend tout son sens. Puisque il ne se base qu’une fois que la cristallisation est complète. Il ne faut pas griller les étapes sinon vous courez à votre perte et ce sera tout droit pour tout recommencer.


C’est un très bon moyen d’apprendre la patience.


Le parcours de FJ assagit tant la douleur est lancinante chaque jour. Mais cela mène vers la guérison totale de l'âme.