Charlotte Aftassi

ARTICLE. La prêtresse

Dernière mise à jour : 19 oct. 2021




La prêtresse agit en toute discrétion. Elle ne s'expose pas ou partiellement.

Elle hypnotise par sa grâce, sa connaissance, sa dimension sacré et son pouvoir créatif. Elle a cette faculté rare de pouvoir s'unir avec le divin.


C'est une mystique sensuelle qui s'exprime, outre les rites, dans des farandoles artistiques permettant la fusion absolue avec Dieu.

Elle n'est pas forcément consciente de son pouvoir créatif. Mais elle rayonnera son potentiel à travers ce qui l'anime.


Elle est femme et homme à la fois.

Elle initie par sa force et sommeille dans la grâce.


Elle est l'expression théophanique du grand Tout.


Certaines identités s'imposent par une présence hors norme et un charisme extra-ordinaire. C'est le cas pour ces femmes sacrés.

Généralement, des personnalités magnétiques de ce type peuvent créer un phénomène d'attraction-répulsion.

Elles attirent, mais éblouissent. Par conséquent, elles sont souvent rejetés.

Mais elles ne s'oublient pas. Elles laissent une empreinte. Positive ou négative, elles appuient là ou ça fait mal. Par leurs simples présence.

Leurs mystères se cachent dans leurs yeux. Foyer d'exaltation de leurs âmes et des profondeurs de leurs être.

Ce regard ne ment pas.

Il brûle d'une ardeur flamme de passion.

Il brûle de vie et de mort.


La prêtresse aime mais peut se taire à jamais.

La prêtresse vit mais peut mourir à chaque instant.

La prêtresse rayonne en s'abandonnant dans le souffle de vie.

La prêtresse incarne sans jamais être capable de s'incarner dans le monde terrestre.


La prêtresse est.
Elle ne fait rien.